mercredi 8 janvier 2014

L'architecture romantique

1800-1850, Europe

Malgré un nom cute, le romantisme est d'abord le dernier mouvement philosophique qui influença un monde de vie. Un contraire marqué au néoclassicisme, le romantisme faisait intervenir des émotions, il faisait rêver. Les artistes étaient vénérer pour avoir le talent de provoquer des sentiments.

Le radeau de la Méduse, par Théodore Géricault, m'invoque le désespoir.
Le principal aspect de l'architecture romantique est ce qu'on appelles l'historicisme, ou les multiples références au passé. Le chateau médiéval revient à la mode. On voit aussi l'éclectisme, ou le mélange de styles architecturaux. On voulait faire voyager les gens dans le passé, car on en était nostalgique. Le bâtiment et son milieu devaient faire un décor grandeur nature.  On aspirait même à reproduire des décors de théâtre dans ce but. Eduard Riedel, l'architecte du château de Neuschwanstein, en Allemagne, aurait d'ailleurs été inspiré par un décor, qu'il qualifiait de féerique.
Le château du Neuschwanstein ressemble fortement à un chateau fort. Malgré tout, sa construction ne commença qu'en 1869.

Sources:
Gaarder, Jostein. Le monde de Sophie. Paris: Éditions du seuil. 1995
Weber, Patrick. Histoire de l'architecture, de l'antiquité à nos jours. Paris: Librio. 2008
Wilkinson, Phillip. 50 joyaux de l'architecture expliqués. Montréal: Pearson. 2012

3 commentaires:

  1. premier paragraphe;
    "...les artistes étaient vénérés..." et pas "vénérer"
    Mais, très bon article...

    RépondreEffacer
  2. graou merci, tres interessant

    RépondreEffacer